Facebook Google Plus 500px Flickr

A la découverte de Petra

Petra, depuis le temps que j’en rêvais... En réalité c’était surtout un rêve de gamin, le souvenir de cette fascinante façade dans Indiana Jones et l'envie d'aller voir ça de plus près...

Arrivé sur place la veille, j'ai eu la chance de découvrir ce superbe panorama depuis la chambre de l'hotel. Plutôt prometteur quand on sait que Petra se cache quelque part au milieu de cette chaine montagneuse...

Arrivé sur le site, on débute par une marche d’un petit kilomètre en plein soleil et sans ombre bien sûr !... Eh ouai, c’est vrai, c’est un désert et il fait chaud ! Et dire qu'on est qu’au printemps...

Bref, le long de ce chemin, on commence déjà à découvrir quelques tombes qui nous donne un avant-goût de la suite de la visite...

 

Puis, quelques centaines de mètres plus loin, on arrive enfin à l’entrée de ce magnifique canyon : le Sikh. Un endroit magnifique, hors du temps, enfermé dans ce passage étroit d’un petit kilomètre. Les rayons du soleil filtrent de temps en temps, quand le passage s’élargit avant de se refermer quelque dizaines de mètres plus loin.

Entrée du sikh Le sikh A l'intérieur du sikh.

Arrivé au bout du chemin se dévoile le célèbre Trésor, "Khazneh" en Arabe...
La légende raconte qu’il y aurait un trésor caché dans l’urne située au sommet de la façade, mais en réalité il n’y a pas grand chose étant donné que l’urne n’est pas creuse...

Arrivée au khazneh Le khazneh Le khazneh

Toutes les façades sculptées, comme celle-ci, sont en réalité des tombeaux, abritants une ou plusieurs dépouilles. Celle-ci fait tout de même 40m de hauteur, et abrittait probablement les restes d'un roi ou d'une reine. Et en s'approchant de cette imposante façade, on découvre qu’en fait, non seulement c’est grand, mais qu’en plus ça continue sous nos pieds, une tranchée de 4 à 5 mètres de profondeur creusée au pied de la paroie visible dévoile encore une autre entrée en dessous …

La suite de la visite nous amène à voir d'autre tombes, moins travaillées dans l'ensemble mais toutes aussi impressionantes. On visite au passage l'intérieur de l'une d'elle... elles sont toutes très sommaires, se contentant généralement d'une simple pièce carrée taillée dans le rocher, dévoilant toutes les nervures des pierres, donnant un effet vraiment magnifique.


A l'intérieur d'un tombeauLa Nécropole

Le long du chemin, on croise quelques échoppes "spéciales touristes" qui vendent plein de truc divers et variés, puis on arrive doucement vers une ville d'inspiration romaine. On tombe d'abord sur un grand théatre, creusé dans le rocher à l'emplacement d'une ancienne nécropole, mettant à jour quelques cavités qu'on apperçoit au dessus des derniers gradins.
On en profite pour faire la visite de quelques anciennes échoppes face au théâtre, toujours creusées dans la roche, qui laissent découvrir de plus prêt les superbes couleurs de la pierre.

Le théâtre

On arrive ensuite dans la ville romaine en débouchant sur la rue principale, le long d’un lit asséché, preuve qu’il doit quand même couler pas mal d’eau quand le climat est un peu plus humide. On se retrouve donc à longer des temples avec de grandes colonnades le long de cette route qui débouche sur un petit arc de triomphe...


En se retournant, on apperçoit le mur des rois, un ensemble de tombes royales côtes à côtes.

Le mur des roisLe mur des rois

A partir de là, une assez longue montée s'annonce, environ 700-800 marches pour arriver jusqu’au Monastère (El-Deir en arabe). L'ascension est parsemée de vendeurs ambulants et il fait chaud, très chaud, on comprend pourquoi il est conseillé d’y aller le matin, il y a très peu d’ombre et on est entouré de pierres dans une petite vallée encaissée.


Mais la dur montée en vaut la peine. Le chemin se termine par quelques marches en descente, on apperçoit des gens regardant sur le côté, la tête en l'air ... Pas de doute, on doit être arrivé ! Quelque dixaines de mètres plus loin se dévoile donc sur notre droite la façade la plus haute du site avec ses 45 mètres de haut : le monastère.

Le monastère, El DeirLe monastère, El Deir
Le monastère, El DeirLe monastère, El Deir

Arrivé là, on peu encore grimper sur une petite crête pour avoir une superbe vision à 360° du site (et d'un âne).

On peux s'offrir une petite pause avant d'entamer la descente, qui sera pour sûr plus facile que la montée !
Arrivés en bas, on mange un bout, et on repart en direction de la sortie, en refaisant tout le chemin inverse. On s'arrête au passage dans l'une des tombes royales, l'occasion de visiter cette magnfifique pièce carrée dévoilant les nervure de la roche...

On se pose quelques minutes dans la fraicheur de cette pièce pour admirer le plafond, puis on reprend le chemin du retour.
Et enfin on se retourne une dernière fois pour dire au revoir au Khazneh qui disparait dans les méandres du Sikh...

publié le

Commentaires

03-11-2012 à 19h17Chetaille
Quel magnifique voyage....Merci de nous l'avoir fait partager. Même si on ne peut ressentir la terrible chaleur qu'il règne là-bas,ni l'ambiance des visites, on peut comprendre pourquoi Petra est tellement renommée...Les couleurs de la roche sont vraiment surprenantes et quels travaux... Le touriste vient en admirer les résultats mais on imagine les milliers de travailleurs qui ont dû y passer leur vie toute entière..
16-11-2012 à 10h51CRBR
Hello, superbe galerie !!!
ça donne envie :)
merci pour le partage :)

Laisser un commentaire